Houbab Ajmi : l'Université Centrale ne forme pas les étudiants, elle les transforme
Université centrale
Rejoignez l'université privée n°1 en Tunisie!

Houbab Ajmi : l'Université Centrale ne forme pas les étudiants, elle les transforme

 

«A l’Université Centrale, la plus grande et la pionnière des institutions supérieures privées en Tunisie, on ne forme pas les étudiants. On les transforme ! » C’est ce qu’affirme avec conviction Houbab Ajmi, directrice générale, qui étaye clairement ce concept novateur. Fondé en 1993, à partir d’une première structure, l’IMSET, avant de se constituer en 2001 sous sa dénomination actuelle, le Groupe Université Centrale aborde depuis un an, le 11 juillet 2017 précisément, un tournant décisif de son histoire. L’adhésion à Honoris United Universities, premier réseau panafricain d’éducation privé, lui confère une nouvelle dimension.

Avec 30 000 diplômés jusque-là, 7 000 étudiants actuellement issus de 25 pays différents et 1 500 enseignants entre permanents et vacataires, 9 pôles de formation, 6 unités de formation et 17 bâtiments, le Groupe Université Centrale marque une nette avancée qualitative et innovante.

 

«L’accès au savoir et aux connaissances n’est plus l’objectif premier des institutions d’enseignement de qualité, souligne Houbab Ajmi. Avec l’ancrage des nouvelles technologies, tout devient disponible. Il suffit de se connecter sur des plateformes pour suivre les cours recherchés et même interagir avec des enseignants. Or, ce modèle classique est aujourd’hui absolument désuet. Il ne s’agit plus de délivrer des connaissances à l’étudiant, mais de lui permettre de se développer personnellement, d’apprendre à acquérir le savoir et sa philosophie, de s’initier à la vie professionnelle, de se préparer à réussir son intégration dans l’univers du travail, et de faire face à des situations sensibles. Mais aussi de se mobiliser, s’il le souhaite, pour monter sa propre entreprise. Surtout : compter sur soi. C’est ça la nouvelle réalité de nos sociétés, et les nouveaux besoins de nos étudiants comme de nos employeurs.»

«Tout doit alors se transformer et s’y adapter, poursuit Mme Ajmi : le modèle pédagogique, le contenu des cours et leur style, la mise en questionnement et en débat de toutes les thématiques concernées... L’étudiant n’est plus un simple apprenant, mais un partenaire à préparer pour bâtir son avenir. L’enseignant n’est plus le détenteur unique du savoir, mais le coach. Le cursus ne se limite plus uniquement en Tunisie mais se prolonge et s’enrichit à l’étranger dans des écoles et universités d’excellence partenaires. Et c’est ce que nous mettons en œuvre au sein du Groupe Université Centrale, en totale synergie avec Honoris United Universities.»

 

Sources : LEADERS

 

Lien : https://goo.gl/Zv6FMa